Alexandre Cloutier

Député de Lac-Saint-Jean

Écoles illégales - Le ministre de l’Éducation doit trouver une solution globale
mardi 12 juillet, 2016
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Lac-Saint-Jean et porte-parole du Parti québécois en matière d’éducation et de persévérance scolaire, Alexandre Cloutier, somme le ministre de l’Éducation de trouver une solution globale pour régler le problème des écoles illégales, qui demeure entier malgré le rehaussement des budgets voués à l’école à la maison.

« Certes, on doit s’assurer de mieux encadrer l’école à la maison. On ne remet pas en question cette décision, mais il ne s’agit certainement pas d’une solution suffisante au problème beaucoup plus large des écoles illégales. Le ministre Proulx cherche à gagner du temps et à camoufler l’improvisation de son gouvernement dans ce dossier depuis deux ans. Autant l’ex-ministre Yves Bolduc que lui ont dit manquer d’outils législatifs pour agir. Or, le gouvernement vient de déposer le projet de loi 105 qui ouvre la Loi sur l’instruction publique, et il n’y a absolument rien sur les écoles illégales dans ce projet de loi », a déclaré Alexandre Cloutier.

Le député rappelle que, depuis deux ans, les ministres libéraux ont sans cesse excusé leur inaction par le dépôt attendu d’un rapport d’un comité ministériel sur la question des écoles illégales. « Le gouvernement nous avait promis un rapport pour septembre 2014. Près de deux ans plus tard, nous n’avons toujours rien, aucun portrait de la situation, aucun rapport, aucun outil législatif supplémentaire. Le ministre Proulx a pourtant avoué en avoir besoin pour s’attaquer au problème. Pendant ce temps, des centaines de jeunes Québécoises et Québécois continuent d’être privés d’un enseignement conforme au régime pédagogique », a déploré le député de Lac-Saint-Jean.

À DÉCOUVRIR